Skip to content


Fukushima, un accident qui n’en est peut-être pas un… via Mediapart

[…]

“Prof. Aoyama from Fukushima University Institute of Environmental Radioactivity reported that 800 tera Bq (800,000,000,000,000 Bq) of Cesium-137 is going to reach West Coast of North America by 2016. The amount to reach of other nuclides such as Cs-134 and other nuclides are not officially announced. This is 5% of the total Cs-137 amount discharged to the Pacific.”

Le Prof. Aoyama de Fukushima University Institute of Environmental Radioactivity, a déclaré que 800 tera Bq (800,000,000,000,000 Bq) de Cesium-137 vont rejoindre les côtes américaines d’ici 2016…” Si le lecteur peut se faire une idée de cette quantité Césium-137, nous pourrions la définir comme “ÉNORME” et 73 fois supérieur à la moyenne supportable et supporté par le vivant.

d’après “L’université des Sciences Marines de Tokyo : “De 8 à 93 milliards de Bq de Césium-137 doivent s’écouler en mer tous les jours” C’est 73 fois plus que la quantité autorisée mais si le Cs-134 est inclus, le total des fuites devrait alors être bien plus grand que ce qui en a été estimé.”

Imaginez un instant, si cette radioactivité peut tuer un humain, quelle est son effet direct sur la faune des Océans ? Devons-nous nous préparer à cesser toutes les activités de pêche sur les mers du monde, devons-nous nous préparer à la mort des Océans, donc à la véritable mort du climat et de l’espèce humaine ?

Si l’océan meurt, il n’y a plus de vie sur terre, les deux sont liés, si l’Océan se réchauffe de deux degrés, le littoral asiatique n’existera plus comme nous le connaissons, si l’océan se réchauffe, ce sera le signal d’une fin, et d’une faim inévitable dans le monde.

Pour en revenir à la pollution au Césium-137, la radioactivité comme le danger de la cigarette ne se voit pas à l’oeil nu, c’est une pollution parfaitement invisible, mais qui agit sur le vivant de manière radicale, provoquant maladie de peau, cancer, de tous types et principalement de la thyroïde, naissance de fœtus atteints cérébralement ou physiquement, provoquant des mutations génétiques, ajoutées aux pollutions environnementales, enfin, un drame planétaire causé par la folie des hommes et principalement celle des USA qui sont encore une fois concernés par ce drame, mais il ne faut pas le dire, car le géant américain ne supporte pas que la vérité éclate au grand jour.

Read more at Fukushima, un accident qui n’en est peut-être pas un… 

Related article:

 

Posted in Français.

Tagged with , , , .


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.