Skip to content


La question nucléaire sur le point de faire échouer l’accord PS-Verts via Le Monde

Le caviardage, sur ordre de François Hollande, de l’accord de mandature signé mardi 15 novembre après-midi par Europe-Ecologie-Les Verts (EE-LV) et le Parti socialiste a eu au moins un mérite : mettre pour une fois l’ensemble des écologistes dans le même état d’esprit, la sidération.

Le soir même, François Hollande a passé un coup de téléphone à la secrétaire nationale d’EE-LV pour la placer devant le fait accompli : le paragraphe sur le combustible mox était bel et bien retiré de l’accord. Cécile Duflot, très étonnée, a répliqué sur un ton sec que le texte avait été signé par les deux formations, et ce au plus haut niveau. Et que le paragraphe litigieux avait été lu et amendé, stylo en main, par Michel Sapin en personne, principal négociateur côté Hollande…

En moins de vingt-quatre heures, le consensus entre PS et EE-LV a donc volé en éclats. “On avait inventé l’accord sur les désaccords, ironise un dirigeant socialiste. Maintenant, on a le désaccord sur l’accord.” Discorde apparue de manière flagrante mercredi sur les plateaux des “20 heures”, où s’exprimaient M. Hollande et Mme Duflot. Avec courtoisie, mais sur des positions radicalement opposées. “Je suis pour qu’il y ait encore du retraitement du combustible, il le faut pendant le temps nécessaire”, a estimé le candidat socialiste sur TF1.

“Nous engagerons à emploi constant la reconversion de la filière du retraitement. Voilà ce que nous avons acté ensemble, et cela n’a été remis en cause par personne”, a répliqué sur France 2 Cécile Duflot.

continuer la lecture au La question nucléaire sur le point de faire échouer l’accord PS-Verts

Posted in Français.

Tagged with , , , , , , .


0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.



Some HTML is OK

or, reply to this post via trackback.